Tuesday, March 29, 2005

Synthèse

Mes apprentissages
Tout au long du cours Intégration des TIC, j’ai enrichi mes connaissances au niveau des différentes technologies de l’informatique. J’ai également appris à mieux intégrer toutes ces technologies dans ma future classe. Voici donc un bref aperçu des mes apprentissages, tant sur le plan technologique que sur le plan pédagogique.

Sur le plan technologique
Débutons par les différentes connaissances que j’ai acquises sur les programmes tels que Word, Excel et Power Point. Tout d’abord, je dois préciser que j’avais, avant le début de ce cours, des connaissances de base quant au fonctionnement de ces différents programmes. Par contre, ce cours m’aura permise de découvrir plusieurs fonctions que je ne connaissais pas et qui me seront à l’avenir très utiles. Comme je le mentionne dans le cybercarnet du 6 septembre 2004 : «… je ne crois pas avoir trop de difficulté. Je suis du genre à fouiller partout dans mon ordinateur. On dirait que je ne réalise pas que je peux faire quelque chose qui risque de me créer des problèmes. Je crois donc que ce sera un plus pour moi dans ce cours. De plus, je suis très contente, car je vais découvrir des fonctions encore inconnues sur des programmes que j’utilise depuis des années, par exemple Word.» Par contre, en lisant les messages de mes coéquipiers, j’ai constaté que plusieurs d’entre eux avaient peur de suivre ce cours : «Je dois avouer que le cours me fait excessivement peur et que je ne sais pas du tout comment surmonter ce sentiment jusqu’à présent. Je pense que la meilleure solution est de l’affronter et d’essayer.» (tirée du cybercarnet en date du 13 septembre 2004  Tamara Éthier-Myette)

Prenons le programme Word. Grâce à ce cours, j’ai appris qu’il était possible de faire une table des matières automatiquement. Hourra! Cela me sauvera des heures de perte de temps au moment de la remise des travaux de session. Je ne serai plus obligé de perdre mon temps à trouver les titres et les pages auxquelles ils correspondent. «Et je suis contente d’avoir découvert que je peux généré automatiquement une table des matières. Mes travaux de session seront moins longs à faire.» (tirée du cybercarnet en date du 12 septembre 2004  Marie-Claude Cyr) C’est fantastique. J’ai également découvert à quoi servent les fonctions de saut de page et saut de section. Une dernière chose que j’ai découverte concernant le programme Word est l’outil de révision. C’est un outil génial pour la correction des travaux qui doivent ce faire à plusieurs. Dans le cas du programme Power Point, c’est la même situation que pour le programme Word, c’est-à-dire que je savais comment fonctionne ce programme, mais j’ai découvert différentes fonctions que je ne connaissais pas et qui me seront maintenant utiles.

Continuons maintenant avec le programme Excel. Pour ce qui est de ce programme, j’en connaissais l’existence, mais je ne connaissais absolument pas son fonctionnement. Maintenant, je suis en mesure d’enrichir mes travaux en y incorporant de magnifiques tableaux de données.

Par contre, mes plus gros apprentissages concernent la cyberquête, la création d’un site Web ainsi que le montage d’une vidéo par ordinateur. Avant ce cours, je ne savais pas ce qu’était une cyberquête, je ne savais pas comment créer un site Web ni comment faire le montage d’une vidéo. Maintenant, je sais comment fonctionnent ces trois éléments, je serai donc en mesure de les intégrer dans mon enseignement. Par contre, je dois avouer que créer une cyberquête est un travail ardu et que je me suis souvent sentie dépasser par les événements : «Je dois avouer que je me sens perdue. Il y a beaucoup de chose à faire et j’ai l’impression qu’on n’avance pas.» (tirée du cybercarnet en date du 4 février 2005  Isabelle Paquette)

Sur le plan pédagogique
Au niveau pédagogique, je crois que j’ai surtout appris qu’il n’est pas si difficile d’intégrer les TIC dans notre enseignement quotidien. Par exemple, lorsque que vient le moment d’enseigner aux élèves les différents types de tableaux (ex. histogramme, circulaire, etc.), pourquoi ne pas s’aider du programme Excel? Lorsque nous désirons réaliser un projet de classe sur un sujet en particulier, pourquoi ne pas vérifier s’il existe une cyberquête sur ce sujet? Ce ne sont que deux exemples, mais il est facile d’en trouver plusieurs autres. Il suffit d’y penser! Nous proposons même une autre idée dans le cybercarnet : Les TIC et le programme de formation.

Évolution de ma vision de l’intégration des TIC
Je dois avouer qu’avant de suivre ce cours, j’avais beaucoup de difficulté à m’imaginer comment je ferais pour intégrer les TIC dans mon enseignement. De plus, lors de mon premier stage en enseignement, mon enseignante associée m’a demandé de prendre en charge la période d’informatique. Je dois admettre que j’ai trouvé cela extrêmement difficile. Je ne connaissais que des programmes tels que Word et Power Point. Je n’avais donc aucune idée de quoi faire faire aux enfants. Je crois que la principale raison de ma peur était liée au fait que je n’avais pas énormément de connaissances en matière d’informatique.
Par contre, depuis que j’ai suivi le cours Intégration des TIC, j’ai beaucoup moins peur d’intégrer les TIC dans mon enseignement. En effet, j’ai beaucoup d’idées sur comment intégrer les TIC, par contre, je crois qu’il me manque toujours certaines connaissances. Le monde de l’informatique est vaste et change continuellement. Il y a une nouveauté à tous les jours. Je désire intégrer les TIC, mais je n’ai pas suffisamment confiance en moi. Quant au type d’usage que j’en ferai, et bien je crois que je ne me contenterai pas de la seule période d’informatique que les enfants ont durant la semaine. Selon les matières, il est facile de trouver un moyen d’y intégrer les TIC. Par exemple, en histoire, au lieu de se contenter de l’information que l’on retrouve dans le manuel de base, il est possible pour les enfants d’aller chercher de l’information supplémentaire sur Internet. On peut également inciter les enfants à se servir du programme Power Point afin d’égayer les présentations orales. En gros, je compte bien introduire les TIC dans mon enseignement de tous les jours.



Objectifs de développement professionnel
Principalement, j’ai trois objectifs de développement professionnel. Tout d’abord, je désire acquérir plus de connaissances en informatique. Pour ce faire, il faudrait que je suive au moins un cours par année, du moins à mes débuts dans la professions, afin que je puisse être au même niveau que les enfants. En effet, j’ai parfois l’impression que les enfants en connaissent plus que moi en matière d’informatique. De cette façon, je me sentirai beaucoup plus en confiance lorsque je désirerai intégrer les TIC dans mon enseignement.
Deuxièmement, je désire ardemment créer différents projets qui intègrent les TIC afin que l’apprentissage de certaines compétences soit facilité. Je compte bien y parvenir en comptant sur la collaboration de d’autres enseignants. De plus, ce genre de projet est réalisable lorsque les enseignants prennent le temps de les créer. Je désire donc prendre le temps nécessaire à la création de ce type de projet. Les élèves pourront en profiter et leurs apprentissages en seront que meilleurs.
Finalement, j’ai comme objectif professionnel de me maintenir à jour au niveau du développement informatique. En effet, le monde l’informatique se modernise à tous les jours, il est donc important de se tenir à jour. Pour ce faire, je crois que la meilleure façon serait de suivre un cours d’appoint une fois par année ou aux deux ans. Ainsi, il me serait plus facile d’intégrer les TIC dans mon enseignement.

0 Comments:

Post a Comment

<< Home